ASSOCIATION NATIONALE DES ÉLUS DE LA MONTAGNE
7, rue de Bourgogne - 75007 PARIS
Tél. 01 45 22 15 13 - Twitter @AnemMontagne - contact@anem.org

Le rôle primordial du service public postal en montagne

Au même titre que l’école, la présence de La Poste constitue en montagne un facteur indispensable d’attractivité et d’ancrage de la population dans les communes. En tant qu’outil d’aménagement du territoire, le service postal assume deux services vitaux en montagne qui sont l’accessibilité des guichets et des prestations, ainsi que la levée et la distribution du courrier.

Au fil des avatars du service public postal, la densité démographique et la réalité physique d’une grande partie des zones de montagne pourraient être jugées incompatibles avec la rentabilité de l’entreprise, soumise intégralement à la loi du marché.

Cette évolution pourrait déboucher sur la mise en cause du service postal, qu’il s’agisse de son accessibilité, de la distribution ou de la collecte du courrier, voire sur la mise en cause du prix unique du timbre en tout point du territoire, ce que l’Association ne peut accepter.

Le combat des élus est illustré par l’adoption de motions, d’amendements aux textes de lois relatifs au service postal et par des rencontres avec les ministres chargés de l’Industrie et de l’Aménagement du Territoire.
 

> Documents à consulter
Congrès

L’action de l’ANEM en faveur d’un service postal de proximité

Les élus de la montagne revendiquent le maintien dans chaque canton d’un ou de plusieurs bureaux de Poste de plein exercice en fonction du nombre d’habitants et/ou de l’étendue du territoire, offrant tous les services notamment les prestations bancaires et un accès internet haut débit gratuit.

Grâce à la forte mobilisation des parlementaires de la montagne lors de l’examen de la loi du 20 mai 2005 relative à la régulation des activités postales et de la loi du 9 février 2010 relative à l'entreprise publique La Poste et aux activités postales, des garanties ont été obtenues :

  • Un décret en Conseil d'État précise les modalités selon lesquelles est déterminée, au niveau départemental, la présence postale territoriale. Elles prennent en compte les spécificités géographiques du territoire départemental et des départements environnants, en particulier dans les zones de montagne.

« Sauf circonstances exceptionnelles, ces règles ne peuvent autoriser que plus de 10% de la population d'un département se trouve éloignée de plus de cinq kilomètres et de plus de vingt minutes de trajet automobile, dans les conditions de circulation du territoire concerné, des plus proches points de contact de La Poste ».

  • Sanctuarisation des 17 000 points de contact de La Poste répartis sur le territoire français.
> Documents à consulter
Textes de l'ANEM
Audience
FLUX RSS
Partager :
Crédits et mentions légales